IEP Paris & Science Po en province

etudes

Vous souhaitez acquérir une bonne culture générale, une connaissance du monde contemporain avec ses enjeux politiques, économiques et sociaux ? Vous voulez développer un esprit d’analyse, de synthèse et un sens critique ? Plus de doute possible, l’un des neuf instituts d’études politiques est pour vous ! La référence est Sciences Po Paris, mais les autres IEP de France seront également présentés.

L’accès aux études en IEP est fixé à bac + 5 pour Paris et à bac + 4 pour les huit IEP provinciaux : Aix, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg et Toulouse.
En première année la formation se veut généraliste. Vous étudierez la science politique, la sociologie, l’histoire, le droit, les relations internationales, l’économie, la géographie, deux langues (sauf pour les sections non internationales de l’IEP de Lyon).
En deuxième cycle, il faudra choisir une spécialisation pour deux ans parmi quatre sections, faire un stage dans un consulat, une ambassade, à un poste d’expansion économique à l’étranger ou en France, rédiger et soutenir un mémoire.
La filière service public est généralement suivie d’une préparation aux concours administratifs.
La section économique et financière spécialise l’étudiant dans l’option choisie (gestion, finance, marketing…)
La filière politique économique et sociale enseigne particulièrement l’information, la communication, les relations sociales et la gestion du personnel.
La section relations internationales (droit, économie, histoire, langues…) convient surtout à ceux qui veulent faire carrière dans une entreprise internationale (connaissance d’une langue rare préférable).

Niveau requis

En première année : souvent directement avec mention TB au bac et avec un « avis favorable » pour une khâgne.
Sur examen avec un bac ou un bac + 1 pour Paris (moyenne de 12 à l’ensemble des épreuves).
Sur concours pour les huit IEP provinciaux, avec parfois consultation du dossier scolaire ou universitaire ou prise en compte des notes du bac (examen ou concours d’entrée fin août, début septembre).
En deuxième année, avec un diplôme bac + 1, 2 ou 3 selon les IEP, sélection sur dossier, épreuves écrites et orales, entretien.
À savoir. Près de 40 % des admis en première année viennent d’obtenir leur bac ES, L ou S. Ceux de deuxième année ont pour la majorité fait khâgne ou une licence de droit, d’AES ou d’histoire-géo.

Etudes à l'étranger

Signe de l’internationalisation, de plus en plus d’IEP imposent de partir à l’étranger pour une année dans une université partenaire ou pour faire un stage, exception faite de Grenoble et Lyon qui proposent un semestre ou un an non obligatoire à l’étranger.
Les IEP de Bordeaux et Lille proposent une filière franco-allemande et l’obtention d’un double diplôme (de l’IEP et de l’établissement allemand).
Ensuite, près de 85 % des diplômés d’IEP poursuivent leurs études en troisième cycle, dans une école spécialisée (gestion, journalisme…) ou en prépa aux concours administratifs.
Qu’ils deviennent cadres dans la fonction publique ou dans le privé, les diplômés se retrouvent principalement à des postes de gestionnaires, d’administrateurs et de commerciaux.


Ecoledingenieur.fr - Tous droits réservés

website statistics